De la Construction d’Idées

Que vient avant ? L’idée ou le sentiment ? Construit-on un édifice intellectuel sur un sentiment ou, au contraire. C’est en partant de rien, en construisant brique par brique à partir du néant que l’on se construit une pensée idéologique ? Je pense que cela dépend beaucoup des personnes. Certains préfèrent construire, en partant du plus possible de faits, de briques intellectuelles, et seront très pointilleux, auront besoins d’un édifice très solide pour exprimer leurs idées. Stefan Zweig exprime cela très bien lorsqu’il oppose la manière de fonctionner entre Erasme et Luther. Il y explique que le premier a besoin de beaucoup de lecture, de temps et de travaille pour édifier son œuvre alors que le second est beaucoup plus instinctif.
Je pense les deux manières d’approcher les idées sont également louable. Parfois, d’instinct, on a une idée, une théorie intellectuelle plus ou moins profonde, et on est capable de l’élaborer relativement vite, de faire face aux contre-arguments et de l’exposer au public. On part presque plus d’un sentiment que d’une idée et on élabore une justification philisophico-spirituellle à cela. On recherche plus à s’expliquer qu’à construire quelque chose. Ce qui peut être très bien, cela nous donne une force pour aller de l’avant, à évoluer dans le sens de nos idées, développe notre identité et notre rapport au monde. Seulement cela est un danger tout autant qu’une force, il en devient très difficile de s’apercevoir que l’on a tort. Comme cela fait partie de notre identité, changer d’idée, revenir sur notre cheminement intellectuel et avouer – surtout s’avouer à soi-même, que l’on a fait fausse route, revient à tuer une partie de notre être, à renoncer à une partie de son identité. Cela demander beaucoup de courage et de travail et est en rien quelque chose de facile.
A l’opposé, chercher à construire brique par brique une pensée et quelque chose de plus lent, moins passionnel et je pense humainement moins satisfaisant. Cependant, cela permet d’avoir généralement une base plus posée, un avis moins tranché et une plus grande ouverture d’esprit sur le sujet. Ce qui est bien plus sympathique pour les autres en société il faut l’avouer.
Au final, est-ce que cela change quoi que ce soit ? Je ne pense pas. J’en arrive de plus en plus à penser que la plupart des idées sont beaucoup trop simple pour tenter efficacement d’explique le monde d’une quelconque manière objective. Ce sont plutôt des manières d’exprimer notre identité et notre rapport à la société qu’un cheminement vers la vérité. L’important est avec quelle humilité on construit cet édifice d’idées et à quel point on n’oublie le respect aux autres, qui eux aussi, construisent le leur d’édifice.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s